social.stefan-muenz.de

Search

Items tagged with: nouveauici

@Lilou, il est très utile de se présenter dans un nouveau sujet en utilisant un important #nombre-de-tags mais surtout celui-ci #nouveauici et/ou #nouvelleici le cas échéant.
Puis aussi, définir une liste de #tags-suivis en veillant s’il y a une orthographe particulièrement francophone d’utiliser surtout celle-ci. Ce sont les tags recherchés et tes participations qui filtrent les sujets.
 
#nouvelleici et #nouveauici mais en fait pas vraiment, puisque nous avions un compte Framasphère... Merci à nos cousins québécois pour la porte d'entrée Parlote FACILe !

Courte présentation : duo de chanson française, nous mettons en musique le Meilleur des Mondes qu'est en train de devenir notre société. Pour nous lire et nous écouter : http://duogallus.fr

#musique #chanson
 
#nouvelleici et #nouveauici mais en fait pas vraiment, puisque nous avions un compte Framasphère... Merci à nos cousins québécois pour la porte d'entrée Parlote FACILe !

Courte présentation : duo de chanson française, nous mettons en musique le Meilleur des Mondes qu'est en train de devenir notre société. Pour nous lire et nous écouter : http://duogallus.fr

#musique #chanson
 
Bild/Foto
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #art, #artcontemporain, #artepovera, #artist, #artiste, #contemporaryart, #photograaphie et #photography. Je créé des sensations picturales.
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici sur diaspora.psyco venant de diasp.org qui a eu une longue panne mais dont je n'ai récupéré le compte qu'aujourd'hui après environ 15 jours, après #framasphère d'ailleurs, je suis donc #renouveauici. Mes centres d’intérêt sont #agriculture #belgique #bio #bruxelles (où je suis né comme un des imbéciles de Brassens) #diversité #écoconstruction #vélo #menuiserie #libre-pensée #écologie #français #humour #jardinage #légumes #local #maraîchage #potager #santé etc.
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici sur diaspora.psyco venant de diasp.org qui a eu une longue panne mais dont je n'ai récupéré le compte qu'aujourd'hui après environ 15 jours, après #framasphère d'ailleurs, je suis donc #renouveauici. Mes centres d’intérêt sont #agriculture #belgique #bio #bruxelles (où je suis né comme un des imbéciles de Brassens) #diversité #écoconstruction #vélo #menuiserie #libre-pensée #écologie #français #humour #jardinage #légumes #local #maraîchage #potager #santé etc.
 
Bild/Foto
Après un appel témoins diffusé sur Internet et notamment ici (400 répondants), j'ai commencé des entretiens et me permets de solliciter votre avis sur le présent dossier de présentation.

Je tiens à remercier les personnes qui m'ont écrit des 4 coins du monde francophone et les membres de Diaspora et en particulier de l'instance Framasphere.

Merci à @Suzanne R pour son aide sur la relecture.

C'est le début d'une grande aventure. Votre avis est le bienvenu et sans filtre !

Bien à vous
Cyril SLUCKI
+33637931282
13001 Marseille
Auteur-Vidéaste
www.lastprod.com

#lqdn #censure #surveillance #télécoms #donneespersonnelles
#facebook #framasphere #mastodon #nouveauici #nouvelleIci #leavefacebook #quitterfacebook #Degooglisons #Internet #GAFAM #CapitalismeDeSurveillance #Interview #LogicielsLibres #Migration #mediaslibres #Whatsapp #Instagram #Framaliste #espace-public-numerique #do-it-yourself #moderation #dandelion #peertube #framasoft #marseille #lyon #paris #geek #al, #anarchie, #anarchie-libertaire, #autogestion, #autonomie,#LQDoN, #biencommun, #collapsologie, #communalisme, #communauté-autonome, #coopération #documentaire #web-docu #web-doc
 
Bonjour à toutes et à tous. Je suis #nouveauici mais j'étais sur #diaspora depuis plusieurs années sur l'instance #Framasphère
 
Bonjour à toutes et à tous. Je suis #nouveauici mais j'étais sur #diaspora depuis plusieurs années sur l'instance #Framasphère
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. J'éyais sur framapshère........ Mes centres d'intérêt sont #alternative, #créativité, #diversité, #poésie, #politique, #résistances, #sciences, #socio et #vivant. Merci pour l'invitation, @L'intrus!
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. J'éyais sur framapshère........ Mes centres d'intérêt sont #alternative, #créativité, #diversité, #poésie, #politique, #résistances, #sciences, #socio et #vivant. Merci pour l'invitation, @L'intrus!
 
Bild/Foto

Le projet « Quitter Facebook ? »

Note d’intention


Les personnes utilisant Facebook sont au nombre de 2,8 milliards dans le monde (source : Facebook) et 46,4 millions en France (selon Médiamétrie).
  • Comment Facebook apporte une aide à ceux qui luttent contre les régimes autoritaires ?
  • Quels sont les enjeux pour les habitants des pays les plus riches de l’Europe et ceux plus pauvres du pourtour méditerranéen ?
Même si les membres de Facebook sont d’accord pour visionner des publicités en échange d’un service gratuit, le site s’emploie à devenir indispensable pour régenter la vie de ces personnes. Site de rencontre, offres d’emploi, fil d’actualités personnalisé, monnaie virtuelle, l’ambition de la firme de Menlo Park est sans limite, tant qu’il s’agit de vampiriser les données personnelles, de développer une machinerie lucrative et créer un Internet propriétaire.
Ce film cherche à donner un visage aux usagers de Facebook et permettre à chacun de comprendre s’il faut continuer ou non à nourrir une intelligence artificielle qui pourrait à terme devenir un outil de contrôle social, de déshumanisation.

Facebook Inc. dont les principaux actionnaires sont les gestionnaires d’actifs leaders (notamment BlackRock, Vanguard, Fidelity) ne dissimule pas ses ambitions : convertir les usagers des sites concurrents et rester le numéro 1.

Pour cela, il nous faut comprendre quels sont les bénéfices de cette plateforme logicielle et quelles sont les alternatives. Il nous faut écouter les récits de joie, de rencontres, de retrouvailles, de regroupements citoyens (tels que le Printemps Arabe ou les Gilets Jaunes).

Mais puisqu’il repose sur l’humain, force est de constater **la puissance du produit. **

Selon Tim Berners-Lee (principal inventeur du Web) nous pourrions recréer un Internet décentralisé, pour aboutir à une véritable propriété des données et à une confidentialité améliorée. Mais on le sait les GAFAM, par exemple Microsoft sait s’adapter rapidement à une norme, pour ensuite encore mieux la contourner ou en tirer un avantage. A contrario, la Chine n’a pas de besoin de respecter les normes des GAFAM et a créé un dispositif de crédit social visant à mettre en place un système de réputation des citoyens, en y ajoutant la pénalisation de ceux ne respectant pas les normes et la mise en avant des bons élèves. Cette mécanique repose sur des outils de surveillance de masse, et utilise les technologies d’analyse massive de données, afin d’établir un réseau de « _confiance _», et anticiper les mauvais comportements. En France et de façon plus circonspecte et sournoise, ce concept a un nom : « Smart City », et il est déjà expérimenté dans plusieurs villes de France.

Pour aider les gens à répondre à la question posée, Quitter Facebook ? se décline en 5 composantes :

Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Une interface individualisée contenant des modules et une consultation interactifs.
  • Un groupe Facebook pour continuer le questionnement, in situ.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.

Résumé


Facebook.com est le réseau social, le plus discuté. Son PDG Mark Zuckerberg (7ème fortune mondiale en 2020), fait partie du top 10 des milliardaires à l’âge de 36 ans.
Peut-on / faut-il quitter ce réseau social ? ** Une question qui se pose de plus en plus, du fait de l’évolution du contexte sanitaire.
Et que signifie cette devise _« Si c’est gratuit, c’est que je suis le produit ? »**_.

Si le produit peut être comparé à une drogue dure, les utilisateurs de la plateforme sont donc des usagers. Mais à la différence de la cocaïne (par exemple), ici le consommateur, le dealer et le fabriquant ne font qu’un. Facebook les met en réseau et les surveille afin qu’ils ne quittent pas leur camisole numérique et alimentent volontairement ou non la base de données.

Je considère ce film comme une entité dépendante de Facebook. Par conséquent je suis aussi dans la même posture en tant qu’Auteur-Vidéaste que les participants à ce projet. Mon propos concerne deux générations, la nôtre et celles de nos enfants ayant pour la majorité, grandi dans un environnement numérique.

Quitter Facebook ? : propose des débats citoyens entre les usagers de Facebook eux-mêmes. Son fil rouge est le pourquoi et le comment du projet, sa construction, ses réussites, ses écueils.

*Quitter Facebook ? : répond aux 80 questionnements et conflits internes perçus chez une grande partie des 400 répondants, ceci suite à ma publicité (payante) sur Facebook : « Faut-il ou non quitter ce réseau social ?»

C’est en faisant ce repérage que mon intention s’est précisée : un devoir d’informer en proposant plusieurs versions des faits, des outils pour évaluer leur niveau d’addiction et des méthodes pour quitter ou non Facebook. De prendre conscience que la finalité de Facebook est la prédiction et non la surveillance. Ceci est même fictionnel dans le documentaire « Derrière nos écrans de fumées » (qui regroupe des témoignages d’anciens employé·e·s des GAFAM et opte pour un point de vue à charge et en particulier vis-à-vis de Facebook).

Connaissant le fonctionnement des communautés virtuelles et étant informaticien, je désire que le média puisse avoir une existence évolutive sur le web et créer une application mobile simple (du genre « Êtes-vous addict à Facebook »).

Il y va de l’intérêt commun d’avoir un dispositif ludo-pédagogique (le site web) et simple d’accès (l’application mobile) pour lutter contre ce qui va bien au-delà d’une addiction, mais dont l’origine est la recherche du profit par l’intelligence artificielle en co-construction par les maitres de la toile.

En utilisant des animations en motion-design, il sera mis en évidence la compréhension
  • Du site internet « Facebook.com » et de son écosystème (économique, industriel, politique, social et financier).
  • De ce que pourrait devenir la société Facebook Inc. dans 5, voire 10 ans.
  • De l’ingénierie sociale, du capitalisme de surveillance et du contrôle social.
  • Du modèle économique de la firme (comparé à celui des concurrents).
D’autres voudront apporter des alternatives techniques ou une méthode pour ne pas se laisser faire. Mais aucun n’aura la solution. Car on peut quitter www.facebook.com, mais non Facebook Inc, qui détient d’autres applications (Instagram, WhatsApp) et continuera à faire de la croissance externe. Facebook est la seule entreprise exploitant autant de données basées sur les particuliers, et c’est pour cela les politiciens américains l’utilisent lors de leurs campagnes. Il est à noter que Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.

Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.
Prenons un autre exemple typiquement « GAFAM » : Gmail compte aujourd’hui plus de 2 Mds d’utilisateurs qui ont ainsi une messagerie électronique gratuite. Dans sa générosité, Google vous autorise à consulter vos courriels via l’interface de votre choix. Exemple : celle de son concurrent : Le logiciel Microsoft Outlook. Ceci est un vrai service, puisque qu’Outlook rapatrie vos données sur votre ordinateur et son interface ne permet pas l’affichage d’une seule publicité. On peut dire qu’en échange de ce service, Google peut lire toute votre correspondance, mais c’est un autre sujet, que je ne souhaite pas mettre en avant.

La lumière sera uniquement sur Facebook Tel qu’on le connaît. Tel qu’on peut en parler.

Au final ce dispositif hybride : film/internet, permet de :
  • Comprendre l’Internet tel qu’il a été imaginé il y a plus de 25 ans.
  • Nous questionner sur le bonheur qui pourrait être :** moins d’écrans, plus d’amour** (selon une étude d’Harvard dirigée par le psychiatre Robert Waldinger).
  • De continuer à utiliser les applications offertes, en connaissance de cause.
J’entrevois les histoires de ceux qui se mobilisent et font évoluer la vie dans la cité et souhaitent un Internet libre et non marchand.

Finalement, peut-être que les meilleurs sont ceux qui partent et qui reviennent ?

Je ne dis pas cela car j’en fais partie (humour). Et j’imagine la présentation des 16 témoins qui pourraient faire allusion à une réunion des « f_acebookiens anonymes_ », ceci avec tout le respect aux personnes intervenant sur le sujet de l’addictologie.

C’est aussi pour cela, qu’il n’y aura aucune caméra cachée, de visage flouté, et aucune tendance sensationnaliste.

**Quitter Facebook ? **pourrait devenir une question à laquelle on ne peut pas répondre, même si nous nous la posons de plus en plus.

Pour cela ce film citoyen tentera de répondre de façon simple et collective, pour permettre à chacun de comprendre son addiction et la déshumanisation qui va avec.

Cyril SLUCKI
Auteur et vidéaste
31b, rue Espérandieu
13001 Marseille
Mobile/Signal : +33 6 37 93 12 82
Blog du projet : https://lastprod.com/quitterfacebook/

#censure #surveillance #donneespersonnelles
#facebook #framasphere #mastodon #nouveauici #nouvelleIci
#leavefacebook #Degooglisons #Internet #GAFAM
#CapitalismeDeSurveillance #LogicielsLibres
#Migration #mediaslibres
#Whatsapp #Instagram
#peertube #framasoft
#marseille #lyon #paris
#documentaire #web-docu #web-doc
 
Bild/Foto

Le projet « Quitter Facebook ? »

Note d’intention


Les personnes utilisant Facebook sont au nombre de 2,8 milliards dans le monde (source : Facebook) et 46,4 millions en France (selon Médiamétrie).
  • Comment Facebook apporte une aide à ceux qui luttent contre les régimes autoritaires ?
  • Quels sont les enjeux pour les habitants des pays les plus riches de l’Europe et ceux plus pauvres du pourtour méditerranéen ?
Même si les membres de Facebook sont d’accord pour visionner des publicités en échange d’un service gratuit, le site s’emploie à devenir indispensable pour régenter la vie de ces personnes. Site de rencontre, offres d’emploi, fil d’actualités personnalisé, monnaie virtuelle, l’ambition de la firme de Menlo Park est sans limite, tant qu’il s’agit de vampiriser les données personnelles, de développer une machinerie lucrative et créer un Internet propriétaire.
Ce film cherche à donner un visage aux usagers de Facebook et permettre à chacun de comprendre s’il faut continuer ou non à nourrir une intelligence artificielle qui pourrait à terme devenir un outil de contrôle social, de déshumanisation.

Facebook Inc. dont les principaux actionnaires sont les gestionnaires d’actifs leaders (notamment BlackRock, Vanguard, Fidelity) ne dissimule pas ses ambitions : convertir les usagers des sites concurrents et rester le numéro 1.

Pour cela, il nous faut comprendre quels sont les bénéfices de cette plateforme logicielle et quelles sont les alternatives. Il nous faut écouter les récits de joie, de rencontres, de retrouvailles, de regroupements citoyens (tels que le Printemps Arabe ou les Gilets Jaunes).

Mais puisqu’il repose sur l’humain, force est de constater **la puissance du produit. **

Selon Tim Berners-Lee (principal inventeur du Web) nous pourrions recréer un Internet décentralisé, pour aboutir à une véritable propriété des données et à une confidentialité améliorée. Mais on le sait les GAFAM, par exemple Microsoft sait s’adapter rapidement à une norme, pour ensuite encore mieux la contourner ou en tirer un avantage. A contrario, la Chine n’a pas de besoin de respecter les normes des GAFAM et a créé un dispositif de crédit social visant à mettre en place un système de réputation des citoyens, en y ajoutant la pénalisation de ceux ne respectant pas les normes et la mise en avant des bons élèves. Cette mécanique repose sur des outils de surveillance de masse, et utilise les technologies d’analyse massive de données, afin d’établir un réseau de « _confiance _», et anticiper les mauvais comportements. En France et de façon plus circonspecte et sournoise, ce concept a un nom : « Smart City », et il est déjà expérimenté dans plusieurs villes de France.

Pour aider les gens à répondre à la question posée, Quitter Facebook ? se décline en 5 composantes :

Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Une interface individualisée contenant des modules et une consultation interactifs.
  • Un groupe Facebook pour continuer le questionnement, in situ.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.

Résumé


Facebook.com est le réseau social, le plus discuté. Son PDG Mark Zuckerberg (7ème fortune mondiale en 2020), fait partie du top 10 des milliardaires à l’âge de 36 ans.
Peut-on / faut-il quitter ce réseau social ? ** Une question qui se pose de plus en plus, du fait de l’évolution du contexte sanitaire.
Et que signifie cette devise _« Si c’est gratuit, c’est que je suis le produit ? »**_.

Si le produit peut être comparé à une drogue dure, les utilisateurs de la plateforme sont donc des usagers. Mais à la différence de la cocaïne (par exemple), ici le consommateur, le dealer et le fabriquant ne font qu’un. Facebook les met en réseau et les surveille afin qu’ils ne quittent pas leur camisole numérique et alimentent volontairement ou non la base de données.

Je considère ce film comme une entité dépendante de Facebook. Par conséquent je suis aussi dans la même posture en tant qu’Auteur-Vidéaste que les participants à ce projet. Mon propos concerne deux générations, la nôtre et celles de nos enfants ayant pour la majorité, grandi dans un environnement numérique.

Quitter Facebook ? : propose des débats citoyens entre les usagers de Facebook eux-mêmes. Son fil rouge est le pourquoi et le comment du projet, sa construction, ses réussites, ses écueils.

*Quitter Facebook ? : répond aux 80 questionnements et conflits internes perçus chez une grande partie des 400 répondants, ceci suite à ma publicité (payante) sur Facebook : « Faut-il ou non quitter ce réseau social ?»

C’est en faisant ce repérage que mon intention s’est précisée : un devoir d’informer en proposant plusieurs versions des faits, des outils pour évaluer leur niveau d’addiction et des méthodes pour quitter ou non Facebook. De prendre conscience que la finalité de Facebook est la prédiction et non la surveillance. Ceci est même fictionnel dans le documentaire « Derrière nos écrans de fumées » (qui regroupe des témoignages d’anciens employé·e·s des GAFAM et opte pour un point de vue à charge et en particulier vis-à-vis de Facebook).

Connaissant le fonctionnement des communautés virtuelles et étant informaticien, je désire que le média puisse avoir une existence évolutive sur le web et créer une application mobile simple (du genre « Êtes-vous addict à Facebook »).

Il y va de l’intérêt commun d’avoir un dispositif ludo-pédagogique (le site web) et simple d’accès (l’application mobile) pour lutter contre ce qui va bien au-delà d’une addiction, mais dont l’origine est la recherche du profit par l’intelligence artificielle en co-construction par les maitres de la toile.

En utilisant des animations en motion-design, il sera mis en évidence la compréhension
  • Du site internet « Facebook.com » et de son écosystème (économique, industriel, politique, social et financier).
  • De ce que pourrait devenir la société Facebook Inc. dans 5, voire 10 ans.
  • De l’ingénierie sociale, du capitalisme de surveillance et du contrôle social.
  • Du modèle économique de la firme (comparé à celui des concurrents).
D’autres voudront apporter des alternatives techniques ou une méthode pour ne pas se laisser faire. Mais aucun n’aura la solution. Car on peut quitter www.facebook.com, mais non Facebook Inc, qui détient d’autres applications (Instagram, WhatsApp) et continuera à faire de la croissance externe. Facebook est la seule entreprise exploitant autant de données basées sur les particuliers, et c’est pour cela les politiciens américains l’utilisent lors de leurs campagnes. Il est à noter que Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.

Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.
Prenons un autre exemple typiquement « GAFAM » : Gmail compte aujourd’hui plus de 2 Mds d’utilisateurs qui ont ainsi une messagerie électronique gratuite. Dans sa générosité, Google vous autorise à consulter vos courriels via l’interface de votre choix. Exemple : celle de son concurrent : Le logiciel Microsoft Outlook. Ceci est un vrai service, puisque qu’Outlook rapatrie vos données sur votre ordinateur et son interface ne permet pas l’affichage d’une seule publicité. On peut dire qu’en échange de ce service, Google peut lire toute votre correspondance, mais c’est un autre sujet, que je ne souhaite pas mettre en avant.

La lumière sera uniquement sur Facebook Tel qu’on le connaît. Tel qu’on peut en parler.

Au final ce dispositif hybride : film/internet, permet de :
  • Comprendre l’Internet tel qu’il a été imaginé il y a plus de 25 ans.
  • Nous questionner sur le bonheur qui pourrait être :** moins d’écrans, plus d’amour** (selon une étude d’Harvard dirigée par le psychiatre Robert Waldinger).
  • De continuer à utiliser les applications offertes, en connaissance de cause.
J’entrevois les histoires de ceux qui se mobilisent et font évoluer la vie dans la cité et souhaitent un Internet libre et non marchand.

Finalement, peut-être que les meilleurs sont ceux qui partent et qui reviennent ?

Je ne dis pas cela car j’en fais partie (humour). Et j’imagine la présentation des 16 témoins qui pourraient faire allusion à une réunion des « f_acebookiens anonymes_ », ceci avec tout le respect aux personnes intervenant sur le sujet de l’addictologie.

C’est aussi pour cela, qu’il n’y aura aucune caméra cachée, de visage flouté, et aucune tendance sensationnaliste.

**Quitter Facebook ? **pourrait devenir une question à laquelle on ne peut pas répondre, même si nous nous la posons de plus en plus.

Pour cela ce film citoyen tentera de répondre de façon simple et collective, pour permettre à chacun de comprendre son addiction et la déshumanisation qui va avec.

Cyril SLUCKI
Auteur et vidéaste
31b, rue Espérandieu
13001 Marseille
Mobile/Signal : +33 6 37 93 12 82
Blog du projet : https://lastprod.com/quitterfacebook/

#censure #surveillance #donneespersonnelles
#facebook #framasphere #mastodon #nouveauici #nouvelleIci
#leavefacebook #Degooglisons #Internet #GAFAM
#CapitalismeDeSurveillance #LogicielsLibres
#Migration #mediaslibres
#Whatsapp #Instagram
#peertube #framasoft
#marseille #lyon #paris
#documentaire #web-docu #web-doc
 
Bonjour tout le monde, nous sommes #nouveauici. Nos centres d'intérêt sont #fanzine, #fiction, #imaginaire, #littératture, #magazine et #nouvelles. Et on espère bien que nous ne sommes pas les seuls à nous y intéresser.

Nous, c'est Fiction, l'imaginaire radical, le prozine héritier des magazines Fiction/Opta et Fiction/Moutons électriques.

Nous lançons un fanzine élaboré "pro" en mars : un magazine littéraire francophone et illustré consacré aux nouvelles et aux articles de science-fiction, fantastique, fantasy, absurde. 128 pages en couleurs et illustrées trois fois par an.
Notre site est déjà actif, rendez-nous visite, c'est notre vitrine et l'extension en ligne de la revue papier : https://www.fictionimaginaireradical.moltinus.fr/

Accueil
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #contes-et-légendes.
A la découverte de Diaspora
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #contes-et-légendes.
A la découverte de Diaspora
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #jazz et #politiqiue.
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #jazz et #politiqiue.
 
#nouveauici
je dois recreer contacts
avant sur framasphere

Merci de me demander en contacts
 
Bild/Foto
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #anthropocène, #biodiversité, #climat, #documentation, #information, #systémique, #énergie-climat et #énergie-jancovici.
obsant signifie Observatoire de l'Anthropocène.
L'observatoire maintien une vaille à jour à l'adresse suivante :
https://obsant.eu/oa_liste.php
 
Bild/Foto
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #anthropocène, #biodiversité, #climat, #documentation, #information, #systémique, #énergie-climat et #énergie-jancovici.
obsant signifie Observatoire de l'Anthropocène.
L'observatoire maintien une vaille à jour à l'adresse suivante :
https://obsant.eu/oa_liste.php
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici sur ce pod. Mes centres d'intérêt sont #archéologie, #autoédition, #french, #histoire-du-monde et #voyage.
 
Hey everyone, this is just a new account ! Framasphere account will disappear, so I switch on this #pod

Salut, c’est mon nouveau compte dans l’anticipation de la disparition de #framasphere

#newhere #nouveauici
 
Hey everyone, this is just a new account ! Framasphere account will disappear, so I switch on this #pod

Salut, c’est mon nouveau compte dans l’anticipation de la disparition de #framasphere

#newhere #nouveauici
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #alternatif, #collectif, #création, #ensemble, #évolutiondeconscience, #guitare, #holistique, #individualité, #musique, #partage et #théâtre.

Je procède doucement au passage Framasphère -> Diaspora; je ne devrais pas être trop dépaysé, je pense.
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #alternatif, #collectif, #création, #ensemble, #évolutiondeconscience, #guitare, #holistique, #individualité, #musique, #partage et #théâtre.

Je procède doucement au passage Framasphère -> Diaspora; je ne devrais pas être trop dépaysé, je pense.
 
Bonjour tout le monde, je suis #nouveauici. Mes centres d'intérêt sont #alternatif, #collectif, #création, #ensemble, #évolutiondeconscience, #guitare, #holistique, #individualité, #musique, #partage et #théâtre.

Je procède doucement au passage Framasphère -> Diaspora; je ne devrais pas être trop dépaysé, je pense.
 
Later posts Earlier posts