social.stefan-muenz.de

Search

Items tagged with: Paris

Bild/Foto
📆 AGENDA DE LA SEMAINE 📆
Retrouvez les événements de #ExtinctionRebellion pour la semaine à venir 👇

Mercredi 22
🤗 18h45, accueil des nouvelleaux dans le mouvement au parc du Triangle à la Villette, #Paris [https://xrb.link/DC619aBe]

Jeudi 23
🤗 19h30, accueil des nouvelleaux dans le mouvement sur #Paris en s’inscrivant par ici https://xrb.link/lK90H7D
📽️ 19h45 projection sur #Rouen du film "Une fois que tu sais" avec Extinction Rebellion Rouen [https://xrb.link/u5d6qe]

Tout le Week-End du 25-26
🥳 Festival Réinventer Son Monde avec (entre autres) Extinction Rebellion Orléans [https://xrb.link/OY4071Ca8]

Samedi 25
🧘 Dès 14h, médit'Action lors de l’événement "On ne marche plus ! Une agora pour tout changer" [https://xrb.link/IP7lyT7bs]
📽️ 20h Projection débat sur les suite de la catastrophe de #Lubrizol avec Extinction Rebellion Rouen [https://xrb.link/C6aQP0nsV]

Dimanche 26
🎨 Artivisme & cercle d'empathie sur #Rouen autour de la catastrophe de #Lubrizol [https://xrb.link/IP7lyT7bs]

Rejoignez nous sur un de ces nombreux événements 😉
Sinon vous pouvez vous investir en suivant ce lien :
👉 https://extinctionrebellion.fr/rejoignez-nous/
ou 👛 Faire un don par là :
👉 https://extinctionrebellion.fr/faire-un-don/
 
Bild/Foto
📆 AGENDA DE LA SEMAINE 📆
Retrouvez les événements de #ExtinctionRebellion pour la semaine à venir 👇

Mercredi 22
🤗 18h45, accueil des nouvelleaux dans le mouvement au parc du Triangle à la Villette, #Paris [https://xrb.link/DC619aBe]

Jeudi 23
🤗 19h30, accueil des nouvelleaux dans le mouvement sur #Paris en s’inscrivant par ici https://xrb.link/lK90H7D
📽️ 19h45 projection sur #Rouen du film "Une fois que tu sais" avec Extinction Rebellion Rouen [https://xrb.link/u5d6qe]

Tout le Week-End du 25-26
🥳 Festival Réinventer Son Monde avec (entre autres) Extinction Rebellion Orléans [https://xrb.link/OY4071Ca8]

Samedi 25
🧘 Dès 14h, médit'Action lors de l’événement "On ne marche plus ! Une agora pour tout changer" [https://xrb.link/IP7lyT7bs]
📽️ 20h Projection débat sur les suite de la catastrophe de #Lubrizol avec Extinction Rebellion Rouen [https://xrb.link/C6aQP0nsV]

Dimanche 26
🎨 Artivisme & cercle d'empathie sur #Rouen autour de la catastrophe de #Lubrizol [https://xrb.link/IP7lyT7bs]

Rejoignez nous sur un de ces nombreux événements 😉
Sinon vous pouvez vous investir en suivant ce lien :
👉 https://extinctionrebellion.fr/rejoignez-nous/
ou 👛 Faire un don par là :
👉 https://extinctionrebellion.fr/faire-un-don/
 
Spanien als Vorbild: #Paris führt in Innenstadt #Tempolimit #30 ein
 
Hello @Ivan GP
We would like to create an alternative to money, or a kind of social (virtual community) where people share their skills.
For example, I am an electrician doing everything else, someone else knows how to do something else.
Everyone signs up and makes his time and skills available to him.
Any skill, including art, technique, etc ...
There is no money, all based on volunteering.
The only cost for the moment is that of materials, but one day I hope not too much
far away we will be able to overcome even that obstacle.
This should only be a small step in creating a new one society made up of people and not of interests and capitalism, where values ​​are real, where the economy is not financial but real, based on resource savings, about creating objects capable of lasting over time and easy to repair.
An anarchist society where everyone does what he loves to do for the pleasure of doing it and responsible self-management is practiced because we have only one planet and if today we cut down a tree tomorrow there will be one less tree for everyone.
Personal responsibility and not delegated to the politician on duty ...
We need a platform capable of uniting these people, of bringing together who
needs with whom he offers, and where everyone can make his small contribution to create something great, an ethical society in which everyone cares about others,
where those who do not know how to do something will be helped by those who know how to do it without effort e maybe he enjoys doing it.
A company where everyone does what he loves because he doesn't do it for money but for passion.
These are the basic concepts, you need an app (or web app) capable of managing this thing.
The app should be federated, every device (computer / tablet / smartphone)
it must be server and client at the same time. So you no longer need a central server, for example, those who share their music make it available to everyone as a title
free, when this person is connected to #OpenComunity makes available
the contents of your server, freely downloadable and usable by anyone.
Same thing for texts (including didactic), images and more.
A little bit on the principle of Emule, but where the registered people describe themselves with #Tags
#Electrician #Milan #Italy
#Carpenter #Paris #France
Etc ... So if I look for a Plumber in Rome I put the Tags and I find him quickly.
There are no prices of course but there should be the possibility to vote
the competence of the subject.
I hope the explanation is clear, I am available for any questions or suggestions
We now need people capable of working on the realization of this platform
It must be able to "run" on individual devices without the need for external servers, so be it impossible to demolish it, if two devices are connected to #OpenComunity it must be enough why it exists ...
The web part must also be accessible through Tor.
Thanks for your interest and your support.
See you soon.
Luca.
 
Toller Film, und endet passend mit "Non, je ne regrette rien" von Edith Piaf.

RT @3sat@twitter.com

Das Paris der 1960er-Jahre - erzählt von Ulrike Ottinger in "Paris Calligrammes". Am Montag ist Erstausstrahlung in 3sat. Danach 30 Tage in der Mediathek. Hier vorab 🎦 im #3satPressetreff zu sehen.👇
http://kurz.3sat.de/ottinger/#xtor=CS1-8

#Paris #UlrikeOttinger #3satPresse

🐦🔗: https://twitter.com/3sat/status/1402928649406386185
 
Heute abend:

RT @3sat@twitter.com

Das Paris der 1960er-Jahre - erzählt von Ulrike Ottinger in "Paris Calligrammes". Am Montag ist Erstausstrahlung in 3sat. Danach 30 Tage in der Mediathek. Hier vorab 🎦 im #3satPressetreff zu sehen.👇
http://kurz.3sat.de/ottinger/#xtor=CS1-8

#Paris #UlrikeOttinger #3satPresse

🐦🔗: https://twitter.com/3sat/status/1402928649406386185
 
Bonjour Diaspora*, j’aurais besoin de ton #aide : ma sœur cherche un #stage conventionné de six semaines à partir de mi-mai dans une #association du secteur #social sur #Paris ou proche banlieue. Quelqu’un aurait une piste ? Merci d’avance !
 
Bonjour Diaspora*, j’aurais besoin de ton #aide : ma sœur cherche un #stage conventionné de six semaines à partir de mi-mai dans une #association du secteur #social sur #Paris ou proche banlieue. Quelqu’un aurait une piste ? Merci d’avance !
 
Bild/Foto
Après un appel témoins diffusé sur Internet et notamment ici (400 répondants), j'ai commencé des entretiens et me permets de solliciter votre avis sur le présent dossier de présentation.

Je tiens à remercier les personnes qui m'ont écrit des 4 coins du monde francophone et les membres de Diaspora et en particulier de l'instance Framasphere.

Merci à @Suzanne R pour son aide sur la relecture.

C'est le début d'une grande aventure. Votre avis est le bienvenu et sans filtre !

Bien à vous
Cyril SLUCKI
+33637931282
13001 Marseille
Auteur-Vidéaste
www.lastprod.com

#lqdn #censure #surveillance #télécoms #donneespersonnelles
#facebook #framasphere #mastodon #nouveauici #nouvelleIci #leavefacebook #quitterfacebook #Degooglisons #Internet #GAFAM #CapitalismeDeSurveillance #Interview #LogicielsLibres #Migration #mediaslibres #Whatsapp #Instagram #Framaliste #espace-public-numerique #do-it-yourself #moderation #dandelion #peertube #framasoft #marseille #lyon #paris #geek #al, #anarchie, #anarchie-libertaire, #autogestion, #autonomie,#LQDoN, #biencommun, #collapsologie, #communalisme, #communauté-autonome, #coopération #documentaire #web-docu #web-doc
 
heute vor 40 Jahren - Am 4. April 1981 fand in #Paris die erste große #Demonstration von #Schwulen und #Lesben statt – der (aus heutiger Sprache gesehen) erste #CSD in #Frankreich
Gay Pride CSD in Frankreich – seit 1981
 
heute vor 40 Jahren - Am 4. April 1981 fand in #Paris die erste große #Demonstration von #Schwulen und #Lesben statt – der (aus heutiger Sprache gesehen) erste #CSD in #Frankreich
Gay Pride CSD in Frankreich – seit 1981
 
Le Chat de Philippe #Geluck à #Paris sur les #Champs-Elysées
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
 
Bild/Foto

Le projet « Quitter Facebook ? »

Note d’intention


Les personnes utilisant Facebook sont au nombre de 2,8 milliards dans le monde (source : Facebook) et 46,4 millions en France (selon Médiamétrie).
  • Comment Facebook apporte une aide à ceux qui luttent contre les régimes autoritaires ?
  • Quels sont les enjeux pour les habitants des pays les plus riches de l’Europe et ceux plus pauvres du pourtour méditerranéen ?
Même si les membres de Facebook sont d’accord pour visionner des publicités en échange d’un service gratuit, le site s’emploie à devenir indispensable pour régenter la vie de ces personnes. Site de rencontre, offres d’emploi, fil d’actualités personnalisé, monnaie virtuelle, l’ambition de la firme de Menlo Park est sans limite, tant qu’il s’agit de vampiriser les données personnelles, de développer une machinerie lucrative et créer un Internet propriétaire.
Ce film cherche à donner un visage aux usagers de Facebook et permettre à chacun de comprendre s’il faut continuer ou non à nourrir une intelligence artificielle qui pourrait à terme devenir un outil de contrôle social, de déshumanisation.

Facebook Inc. dont les principaux actionnaires sont les gestionnaires d’actifs leaders (notamment BlackRock, Vanguard, Fidelity) ne dissimule pas ses ambitions : convertir les usagers des sites concurrents et rester le numéro 1.

Pour cela, il nous faut comprendre quels sont les bénéfices de cette plateforme logicielle et quelles sont les alternatives. Il nous faut écouter les récits de joie, de rencontres, de retrouvailles, de regroupements citoyens (tels que le Printemps Arabe ou les Gilets Jaunes).

Mais puisqu’il repose sur l’humain, force est de constater **la puissance du produit. **

Selon Tim Berners-Lee (principal inventeur du Web) nous pourrions recréer un Internet décentralisé, pour aboutir à une véritable propriété des données et à une confidentialité améliorée. Mais on le sait les GAFAM, par exemple Microsoft sait s’adapter rapidement à une norme, pour ensuite encore mieux la contourner ou en tirer un avantage. A contrario, la Chine n’a pas de besoin de respecter les normes des GAFAM et a créé un dispositif de crédit social visant à mettre en place un système de réputation des citoyens, en y ajoutant la pénalisation de ceux ne respectant pas les normes et la mise en avant des bons élèves. Cette mécanique repose sur des outils de surveillance de masse, et utilise les technologies d’analyse massive de données, afin d’établir un réseau de « _confiance _», et anticiper les mauvais comportements. En France et de façon plus circonspecte et sournoise, ce concept a un nom : « Smart City », et il est déjà expérimenté dans plusieurs villes de France.

Pour aider les gens à répondre à la question posée, Quitter Facebook ? se décline en 5 composantes :

Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Une interface individualisée contenant des modules et une consultation interactifs.
  • Un groupe Facebook pour continuer le questionnement, in situ.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.

Résumé


Facebook.com est le réseau social, le plus discuté. Son PDG Mark Zuckerberg (7ème fortune mondiale en 2020), fait partie du top 10 des milliardaires à l’âge de 36 ans.
Peut-on / faut-il quitter ce réseau social ? ** Une question qui se pose de plus en plus, du fait de l’évolution du contexte sanitaire.
Et que signifie cette devise _« Si c’est gratuit, c’est que je suis le produit ? »**_.

Si le produit peut être comparé à une drogue dure, les utilisateurs de la plateforme sont donc des usagers. Mais à la différence de la cocaïne (par exemple), ici le consommateur, le dealer et le fabriquant ne font qu’un. Facebook les met en réseau et les surveille afin qu’ils ne quittent pas leur camisole numérique et alimentent volontairement ou non la base de données.

Je considère ce film comme une entité dépendante de Facebook. Par conséquent je suis aussi dans la même posture en tant qu’Auteur-Vidéaste que les participants à ce projet. Mon propos concerne deux générations, la nôtre et celles de nos enfants ayant pour la majorité, grandi dans un environnement numérique.

Quitter Facebook ? : propose des débats citoyens entre les usagers de Facebook eux-mêmes. Son fil rouge est le pourquoi et le comment du projet, sa construction, ses réussites, ses écueils.

*Quitter Facebook ? : répond aux 80 questionnements et conflits internes perçus chez une grande partie des 400 répondants, ceci suite à ma publicité (payante) sur Facebook : « Faut-il ou non quitter ce réseau social ?»

C’est en faisant ce repérage que mon intention s’est précisée : un devoir d’informer en proposant plusieurs versions des faits, des outils pour évaluer leur niveau d’addiction et des méthodes pour quitter ou non Facebook. De prendre conscience que la finalité de Facebook est la prédiction et non la surveillance. Ceci est même fictionnel dans le documentaire « Derrière nos écrans de fumées » (qui regroupe des témoignages d’anciens employé·e·s des GAFAM et opte pour un point de vue à charge et en particulier vis-à-vis de Facebook).

Connaissant le fonctionnement des communautés virtuelles et étant informaticien, je désire que le média puisse avoir une existence évolutive sur le web et créer une application mobile simple (du genre « Êtes-vous addict à Facebook »).

Il y va de l’intérêt commun d’avoir un dispositif ludo-pédagogique (le site web) et simple d’accès (l’application mobile) pour lutter contre ce qui va bien au-delà d’une addiction, mais dont l’origine est la recherche du profit par l’intelligence artificielle en co-construction par les maitres de la toile.

En utilisant des animations en motion-design, il sera mis en évidence la compréhension
  • Du site internet « Facebook.com » et de son écosystème (économique, industriel, politique, social et financier).
  • De ce que pourrait devenir la société Facebook Inc. dans 5, voire 10 ans.
  • De l’ingénierie sociale, du capitalisme de surveillance et du contrôle social.
  • Du modèle économique de la firme (comparé à celui des concurrents).
D’autres voudront apporter des alternatives techniques ou une méthode pour ne pas se laisser faire. Mais aucun n’aura la solution. Car on peut quitter www.facebook.com, mais non Facebook Inc, qui détient d’autres applications (Instagram, WhatsApp) et continuera à faire de la croissance externe. Facebook est la seule entreprise exploitant autant de données basées sur les particuliers, et c’est pour cela les politiciens américains l’utilisent lors de leurs campagnes. Il est à noter que Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.

Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.
Prenons un autre exemple typiquement « GAFAM » : Gmail compte aujourd’hui plus de 2 Mds d’utilisateurs qui ont ainsi une messagerie électronique gratuite. Dans sa générosité, Google vous autorise à consulter vos courriels via l’interface de votre choix. Exemple : celle de son concurrent : Le logiciel Microsoft Outlook. Ceci est un vrai service, puisque qu’Outlook rapatrie vos données sur votre ordinateur et son interface ne permet pas l’affichage d’une seule publicité. On peut dire qu’en échange de ce service, Google peut lire toute votre correspondance, mais c’est un autre sujet, que je ne souhaite pas mettre en avant.

La lumière sera uniquement sur Facebook Tel qu’on le connaît. Tel qu’on peut en parler.

Au final ce dispositif hybride : film/internet, permet de :
  • Comprendre l’Internet tel qu’il a été imaginé il y a plus de 25 ans.
  • Nous questionner sur le bonheur qui pourrait être :** moins d’écrans, plus d’amour** (selon une étude d’Harvard dirigée par le psychiatre Robert Waldinger).
  • De continuer à utiliser les applications offertes, en connaissance de cause.
J’entrevois les histoires de ceux qui se mobilisent et font évoluer la vie dans la cité et souhaitent un Internet libre et non marchand.

Finalement, peut-être que les meilleurs sont ceux qui partent et qui reviennent ?

Je ne dis pas cela car j’en fais partie (humour). Et j’imagine la présentation des 16 témoins qui pourraient faire allusion à une réunion des « f_acebookiens anonymes_ », ceci avec tout le respect aux personnes intervenant sur le sujet de l’addictologie.

C’est aussi pour cela, qu’il n’y aura aucune caméra cachée, de visage flouté, et aucune tendance sensationnaliste.

**Quitter Facebook ? **pourrait devenir une question à laquelle on ne peut pas répondre, même si nous nous la posons de plus en plus.

Pour cela ce film citoyen tentera de répondre de façon simple et collective, pour permettre à chacun de comprendre son addiction et la déshumanisation qui va avec.

Cyril SLUCKI
Auteur et vidéaste
31b, rue Espérandieu
13001 Marseille
Mobile/Signal : +33 6 37 93 12 82
Blog du projet : https://lastprod.com/quitterfacebook/

#censure #surveillance #donneespersonnelles
#facebook #framasphere #mastodon #nouveauici #nouvelleIci
#leavefacebook #Degooglisons #Internet #GAFAM
#CapitalismeDeSurveillance #LogicielsLibres
#Migration #mediaslibres
#Whatsapp #Instagram
#peertube #framasoft
#marseille #lyon #paris
#documentaire #web-docu #web-doc
 
Bild/Foto

Le projet « Quitter Facebook ? »

Note d’intention


Les personnes utilisant Facebook sont au nombre de 2,8 milliards dans le monde (source : Facebook) et 46,4 millions en France (selon Médiamétrie).
  • Comment Facebook apporte une aide à ceux qui luttent contre les régimes autoritaires ?
  • Quels sont les enjeux pour les habitants des pays les plus riches de l’Europe et ceux plus pauvres du pourtour méditerranéen ?
Même si les membres de Facebook sont d’accord pour visionner des publicités en échange d’un service gratuit, le site s’emploie à devenir indispensable pour régenter la vie de ces personnes. Site de rencontre, offres d’emploi, fil d’actualités personnalisé, monnaie virtuelle, l’ambition de la firme de Menlo Park est sans limite, tant qu’il s’agit de vampiriser les données personnelles, de développer une machinerie lucrative et créer un Internet propriétaire.
Ce film cherche à donner un visage aux usagers de Facebook et permettre à chacun de comprendre s’il faut continuer ou non à nourrir une intelligence artificielle qui pourrait à terme devenir un outil de contrôle social, de déshumanisation.

Facebook Inc. dont les principaux actionnaires sont les gestionnaires d’actifs leaders (notamment BlackRock, Vanguard, Fidelity) ne dissimule pas ses ambitions : convertir les usagers des sites concurrents et rester le numéro 1.

Pour cela, il nous faut comprendre quels sont les bénéfices de cette plateforme logicielle et quelles sont les alternatives. Il nous faut écouter les récits de joie, de rencontres, de retrouvailles, de regroupements citoyens (tels que le Printemps Arabe ou les Gilets Jaunes).

Mais puisqu’il repose sur l’humain, force est de constater **la puissance du produit. **

Selon Tim Berners-Lee (principal inventeur du Web) nous pourrions recréer un Internet décentralisé, pour aboutir à une véritable propriété des données et à une confidentialité améliorée. Mais on le sait les GAFAM, par exemple Microsoft sait s’adapter rapidement à une norme, pour ensuite encore mieux la contourner ou en tirer un avantage. A contrario, la Chine n’a pas de besoin de respecter les normes des GAFAM et a créé un dispositif de crédit social visant à mettre en place un système de réputation des citoyens, en y ajoutant la pénalisation de ceux ne respectant pas les normes et la mise en avant des bons élèves. Cette mécanique repose sur des outils de surveillance de masse, et utilise les technologies d’analyse massive de données, afin d’établir un réseau de « _confiance _», et anticiper les mauvais comportements. En France et de façon plus circonspecte et sournoise, ce concept a un nom : « Smart City », et il est déjà expérimenté dans plusieurs villes de France.

Pour aider les gens à répondre à la question posée, Quitter Facebook ? se décline en 5 composantes :

Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Un documentaire linéaire d’une durée de 90 minutes.
  • Une interface individualisée contenant des modules et une consultation interactifs.
  • Un groupe Facebook pour continuer le questionnement, in situ.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.
  • Un dispositif pour que les internautes ajoutent des témoignages vidéo en post-diffusion.

Résumé


Facebook.com est le réseau social, le plus discuté. Son PDG Mark Zuckerberg (7ème fortune mondiale en 2020), fait partie du top 10 des milliardaires à l’âge de 36 ans.
Peut-on / faut-il quitter ce réseau social ? ** Une question qui se pose de plus en plus, du fait de l’évolution du contexte sanitaire.
Et que signifie cette devise _« Si c’est gratuit, c’est que je suis le produit ? »**_.

Si le produit peut être comparé à une drogue dure, les utilisateurs de la plateforme sont donc des usagers. Mais à la différence de la cocaïne (par exemple), ici le consommateur, le dealer et le fabriquant ne font qu’un. Facebook les met en réseau et les surveille afin qu’ils ne quittent pas leur camisole numérique et alimentent volontairement ou non la base de données.

Je considère ce film comme une entité dépendante de Facebook. Par conséquent je suis aussi dans la même posture en tant qu’Auteur-Vidéaste que les participants à ce projet. Mon propos concerne deux générations, la nôtre et celles de nos enfants ayant pour la majorité, grandi dans un environnement numérique.

Quitter Facebook ? : propose des débats citoyens entre les usagers de Facebook eux-mêmes. Son fil rouge est le pourquoi et le comment du projet, sa construction, ses réussites, ses écueils.

*Quitter Facebook ? : répond aux 80 questionnements et conflits internes perçus chez une grande partie des 400 répondants, ceci suite à ma publicité (payante) sur Facebook : « Faut-il ou non quitter ce réseau social ?»

C’est en faisant ce repérage que mon intention s’est précisée : un devoir d’informer en proposant plusieurs versions des faits, des outils pour évaluer leur niveau d’addiction et des méthodes pour quitter ou non Facebook. De prendre conscience que la finalité de Facebook est la prédiction et non la surveillance. Ceci est même fictionnel dans le documentaire « Derrière nos écrans de fumées » (qui regroupe des témoignages d’anciens employé·e·s des GAFAM et opte pour un point de vue à charge et en particulier vis-à-vis de Facebook).

Connaissant le fonctionnement des communautés virtuelles et étant informaticien, je désire que le média puisse avoir une existence évolutive sur le web et créer une application mobile simple (du genre « Êtes-vous addict à Facebook »).

Il y va de l’intérêt commun d’avoir un dispositif ludo-pédagogique (le site web) et simple d’accès (l’application mobile) pour lutter contre ce qui va bien au-delà d’une addiction, mais dont l’origine est la recherche du profit par l’intelligence artificielle en co-construction par les maitres de la toile.

En utilisant des animations en motion-design, il sera mis en évidence la compréhension
  • Du site internet « Facebook.com » et de son écosystème (économique, industriel, politique, social et financier).
  • De ce que pourrait devenir la société Facebook Inc. dans 5, voire 10 ans.
  • De l’ingénierie sociale, du capitalisme de surveillance et du contrôle social.
  • Du modèle économique de la firme (comparé à celui des concurrents).
D’autres voudront apporter des alternatives techniques ou une méthode pour ne pas se laisser faire. Mais aucun n’aura la solution. Car on peut quitter www.facebook.com, mais non Facebook Inc, qui détient d’autres applications (Instagram, WhatsApp) et continuera à faire de la croissance externe. Facebook est la seule entreprise exploitant autant de données basées sur les particuliers, et c’est pour cela les politiciens américains l’utilisent lors de leurs campagnes. Il est à noter que Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.

Google est aussi bien loti en termes de « data », et probablement en possède plus.
Prenons un autre exemple typiquement « GAFAM » : Gmail compte aujourd’hui plus de 2 Mds d’utilisateurs qui ont ainsi une messagerie électronique gratuite. Dans sa générosité, Google vous autorise à consulter vos courriels via l’interface de votre choix. Exemple : celle de son concurrent : Le logiciel Microsoft Outlook. Ceci est un vrai service, puisque qu’Outlook rapatrie vos données sur votre ordinateur et son interface ne permet pas l’affichage d’une seule publicité. On peut dire qu’en échange de ce service, Google peut lire toute votre correspondance, mais c’est un autre sujet, que je ne souhaite pas mettre en avant.

La lumière sera uniquement sur Facebook Tel qu’on le connaît. Tel qu’on peut en parler.

Au final ce dispositif hybride : film/internet, permet de :
  • Comprendre l’Internet tel qu’il a été imaginé il y a plus de 25 ans.
  • Nous questionner sur le bonheur qui pourrait être :** moins d’écrans, plus d’amour** (selon une étude d’Harvard dirigée par le psychiatre Robert Waldinger).
  • De continuer à utiliser les applications offertes, en connaissance de cause.
J’entrevois les histoires de ceux qui se mobilisent et font évoluer la vie dans la cité et souhaitent un Internet libre et non marchand.

Finalement, peut-être que les meilleurs sont ceux qui partent et qui reviennent ?

Je ne dis pas cela car j’en fais partie (humour). Et j’imagine la présentation des 16 témoins qui pourraient faire allusion à une réunion des « f_acebookiens anonymes_ », ceci avec tout le respect aux personnes intervenant sur le sujet de l’addictologie.

C’est aussi pour cela, qu’il n’y aura aucune caméra cachée, de visage flouté, et aucune tendance sensationnaliste.

**Quitter Facebook ? **pourrait devenir une question à laquelle on ne peut pas répondre, même si nous nous la posons de plus en plus.

Pour cela ce film citoyen tentera de répondre de façon simple et collective, pour permettre à chacun de comprendre son addiction et la déshumanisation qui va avec.

Cyril SLUCKI
Auteur et vidéaste
31b, rue Espérandieu
13001 Marseille
Mobile/Signal : +33 6 37 93 12 82
Blog du projet : https://lastprod.com/quitterfacebook/

#censure #surveillance #donneespersonnelles
#facebook #framasphere #mastodon #nouveauici #nouvelleIci
#leavefacebook #Degooglisons #Internet #GAFAM
#CapitalismeDeSurveillance #LogicielsLibres
#Migration #mediaslibres
#Whatsapp #Instagram
#peertube #framasoft
#marseille #lyon #paris
#documentaire #web-docu #web-doc
 
Bild/Foto
Le saviez-vous ?
C'est sous le règne de Louis XIV que l'on commença à éclairer les rues de Paris pour faire baisser la criminalité. Il y eut d'abord des porteurs de lumières mobiles, puis l'on installa des lanternes fixes.
https://www.histoires-de-paris.fr/eclairage-rue-paris-sous-louis-xiv/ #Histoire #Paris
 
Bild/Foto
Comic | Ravard/Moynot/Malet: Die Ratten im Mäuseberg
#Buch #Comic #GraphicNovel #Krimi #Frankreich #Paris

Die Ratten im Mäuseberg ist ein mit viel Liebe zum Detail gestalteter Comic, der jeden Krimi- und Frankreichfan erfreuen wird. Positiv fällt das Lokalkolorit des Bandes auf: Straßen, Plätze, Parks und andere Schauplätze des 14. Arrondissements von Paris spielen in diesem Krimi eine wesentliche Rolle, die der der Figuren fast gleichkommt.

Weiterlesen

Titelangaben
Die Ratten im Mäuseberg
Autor: Léo Malet
Zeichner: François Ravard
Szenario: Emmanuel Moynot; Figuren: Tardi
Übersetzung aus dem Französischen: Resel Rebiersch
Schreiber und Leser 2020
72 Seiten, 18,80 Euro
 
Bild/Foto
Comic | Ravard/Moynot/Malet: Die Ratten im Mäuseberg
#Buch #Comic #GraphicNovel #Krimi #Frankreich #Paris

Die Ratten im Mäuseberg ist ein mit viel Liebe zum Detail gestalteter Comic, der jeden Krimi- und Frankreichfan erfreuen wird. Positiv fällt das Lokalkolorit des Bandes auf: Straßen, Plätze, Parks und andere Schauplätze des 14. Arrondissements von Paris spielen in diesem Krimi eine wesentliche Rolle, die der der Figuren fast gleichkommt.

Weiterlesen

Titelangaben
Die Ratten im Mäuseberg
Autor: Léo Malet
Zeichner: François Ravard
Szenario: Emmanuel Moynot; Figuren: Tardi
Übersetzung aus dem Französischen: Resel Rebiersch
Schreiber und Leser 2020
72 Seiten, 18,80 Euro
 
Barcelona folgt #Paris und befreit die Stadt von Autos:
Jede dritte Straße wird für Fahrradfahrer und Fußgänger reserviert
21 Kreuzungen zu Parks umfunktioniert
https://www.theguardian.com/world/2020/nov/11/barcelona-launches-10-year-plan-to-reclaim-city-streets-from-cars
https://twitter.com/AnnikaJoeres/status/1335456352710352896

#verkehr #klimawandel #zukunft
 
Barcelona folgt #Paris und befreit die Stadt von Autos:
Jede dritte Straße wird für Fahrradfahrer und Fußgänger reserviert
21 Kreuzungen zu Parks umfunktioniert
https://www.theguardian.com/world/2020/nov/11/barcelona-launches-10-year-plan-to-reclaim-city-streets-from-cars
https://twitter.com/AnnikaJoeres/status/1335456352710352896

#verkehr #klimawandel #zukunft
 
Barcelona folgt #Paris und befreit die Stadt von Autos:
Jede dritte Straße wird für Fahrradfahrer und Fußgänger reserviert
21 Kreuzungen zu Parks umfunktioniert
https://www.theguardian.com/world/2020/nov/11/barcelona-launches-10-year-plan-to-reclaim-city-streets-from-cars
https://twitter.com/AnnikaJoeres/status/1335456352710352896

#verkehr #klimawandel #zukunft
 
Barcelona folgt #Paris und befreit die Stadt von Autos:
Jede dritte Straße wird für Fahrradfahrer und Fußgänger reserviert
21 Kreuzungen zu Parks umfunktioniert
https://www.theguardian.com/world/2020/nov/11/barcelona-launches-10-year-plan-to-reclaim-city-streets-from-cars
https://twitter.com/AnnikaJoeres/status/1335456352710352896

#verkehr #klimawandel #zukunft
 

„Schande“ für die Polizei


In Frankreich demonstrieren wieder Tausende gegen die Sicherheitspolitik und gegen Polizeigewalt. Macron nennt Letzteres einen Slogan von extremen Linken. http://www.taz.de/Proteste-in-Frankreich/!5736760/
#taz #tazgezwitscher #tageszeitung #Paris #Frankreich #Emmanuel #Macron #Polizeigewalt

Schwerpunkt: Polizeigewalt und Rassismus
 

„Schande“ für die Polizei


In Frankreich demonstrieren wieder Tausende gegen die Sicherheitspolitik und gegen Polizeigewalt. Macron nennt Letzteres einen Slogan von extremen Linken. http://www.taz.de/Proteste-in-Frankreich/!5736760/
#taz #tazgezwitscher #tageszeitung #Paris #Frankreich #Emmanuel #Macron #Polizeigewalt

Schwerpunkt: Polizeigewalt und Rassismus
 
reshare from @freebird

Syria war photographer ‘wounded by police’ during Paris protest

#Paris #France #police #democracy #journalism #protest

traduction DeepL :

Un photographe de guerre syrien "blessé par la police" lors d'une manifestation à Paris


Selon le groupe de presse, le photojournaliste primé Ameer Alhalbi a fui la Syrie pour échapper à la violence

Bild/Foto

Agence France-Presse, 29/11/2020.

Un groupe de défense de la liberté de la presse a dénoncé la blessure "inacceptable" d'un photojournaliste syrien primé lors d'une manifestation à Paris contre les brutalités policières.

Ameer Alhalbi, un photographe indépendant qui travaillait pour le magazine Polka et l'AFP, couvrait les manifestations contre les violences policières et la nouvelle loi du gouvernement limitant le partage des images des officiers pendant le week-end où il a été blessé.

Les photos montrent que le visage d'Alhalbi semble meurtri et qu'une grande partie de sa tête est couverte de bandages.

Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, a tweeté que le jeune homme de 24 ans avait été blessé place de la Bastille par "un bâton de police" et a condamné les violences.

"Ameer est venu de Syrie en France pour se réfugier, comme plusieurs autres journalistes syriens. Le pays des droits de l'homme ne doit pas les menacer, mais les protéger", a-t-il déclaré dans un deuxième tweet.

M. Deloire a également noté qu'Alhalbi avait été clairement identifié comme un journaliste.

Dimitri Beck, directeur de la photographie de la Polka, a déclaré qu'Alhalbi avait eu le nez cassé et le front blessé, et qu'il avait été conduit à l'hôpital.

Alhalbi a remporté plusieurs prix internationaux, dont le deuxième prix dans la catégorie "spot news" pour le World Press Photo en 2017, principalement pour sa couverture du conflit syrien dans sa ville natale d'Alep pour l'AFP.

Des milliers de personnes à travers la France se sont rassemblées pour soutenir la liberté de la presse après que le film de la police battant un producteur de musique noire a attisé la colère contre un projet de loi qui est considéré comme limitant le droit des journalistes à faire des reportages sur les brutalités policières.

A Paris, les manifestants ont mis le feu au mobilier urbain et se sont heurtés à la police alors qu'ils tentaient de bloquer l'accès à certaines rues. À Lille, Rennes, Strasbourg et dans d'autres villes, des milliers d'autres personnes ont protesté contre le projet de loi.

Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé qu'une commission indépendante examinera et réécrira l'article controversé du projet de loi.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
 
reshare from @freebird

Syria war photographer ‘wounded by police’ during Paris protest

#Paris #France #police #democracy #journalism #protest

traduction DeepL :

Un photographe de guerre syrien "blessé par la police" lors d'une manifestation à Paris


Selon le groupe de presse, le photojournaliste primé Ameer Alhalbi a fui la Syrie pour échapper à la violence

Bild/Foto

Agence France-Presse, 29/11/2020.

Un groupe de défense de la liberté de la presse a dénoncé la blessure "inacceptable" d'un photojournaliste syrien primé lors d'une manifestation à Paris contre les brutalités policières.

Ameer Alhalbi, un photographe indépendant qui travaillait pour le magazine Polka et l'AFP, couvrait les manifestations contre les violences policières et la nouvelle loi du gouvernement limitant le partage des images des officiers pendant le week-end où il a été blessé.

Les photos montrent que le visage d'Alhalbi semble meurtri et qu'une grande partie de sa tête est couverte de bandages.

Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, a tweeté que le jeune homme de 24 ans avait été blessé place de la Bastille par "un bâton de police" et a condamné les violences.

"Ameer est venu de Syrie en France pour se réfugier, comme plusieurs autres journalistes syriens. Le pays des droits de l'homme ne doit pas les menacer, mais les protéger", a-t-il déclaré dans un deuxième tweet.

M. Deloire a également noté qu'Alhalbi avait été clairement identifié comme un journaliste.

Dimitri Beck, directeur de la photographie de la Polka, a déclaré qu'Alhalbi avait eu le nez cassé et le front blessé, et qu'il avait été conduit à l'hôpital.

Alhalbi a remporté plusieurs prix internationaux, dont le deuxième prix dans la catégorie "spot news" pour le World Press Photo en 2017, principalement pour sa couverture du conflit syrien dans sa ville natale d'Alep pour l'AFP.

Des milliers de personnes à travers la France se sont rassemblées pour soutenir la liberté de la presse après que le film de la police battant un producteur de musique noire a attisé la colère contre un projet de loi qui est considéré comme limitant le droit des journalistes à faire des reportages sur les brutalités policières.

A Paris, les manifestants ont mis le feu au mobilier urbain et se sont heurtés à la police alors qu'ils tentaient de bloquer l'accès à certaines rues. À Lille, Rennes, Strasbourg et dans d'autres villes, des milliers d'autres personnes ont protesté contre le projet de loi.

Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé qu'une commission indépendante examinera et réécrira l'article controversé du projet de loi.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
 
Later posts Earlier posts