Skip to main content

Search

Items tagged with: Industrie


 
Massenhafter Einsatz von Reserveantibiotika in Massentierhaltung | Germanwatch e.V. https://germanwatch.org/de/16760

"Germanwatch-Agrarexpertin Reinhild Benning warnt, dass in Folge des massenhaften Einsatzes das Risiko von Resistenzbildungen zunehme, durch die die Notfall-Antibiotika für den Menschen unbrauchbar werden können. „Konzerne haben die Hähnchen- und Putenfleischerzeugung mit Blick auf Zucht, Haltung und Fütterung im Vergleich zu anderen Tierarten weitergehend industrialisiert.
Sie benötigen in diesem krankmachenden System Antibiotika in konstant hohen Mengen.
Andernfalls würden zu viele Tiere aus diesen Tierfabriken den Schlachthof nicht lebend erreichen.
Während Schweine in Deutschland überwiegend auf eigenständigen Bauernhöfen gehalten werden und immerhin rund 40 Prozent weniger Antibiotika als noch im Jahr 2014 benötigten, ist bei Hähnchen und Puten der Antibiotikaverbrauch kaum gesunken."
Bei Puten und Hühnern werden zu über 40 Prozent Reserveantibiotika eingesetzt. Insgesamt ist der Antibiotikaverbrauch bei Nutztieren im Jahr 2018 gerade einmal um den Anteil zurückgegangen, um den auch die Fleischproduktion sank, nämlich um 1,5 Prozent.

Kleinere Tierhaltungen und ökologische Betriebe setzen nach Behördenangaben weniger häufig Antibiotika ein und das Fleisch weist erheblich geringere Belastungen mit Antibiotikaresistenzen auf.
Benning: "Die Bundesregierung ist auch wegen der mangelhaften gesetzlichen Regeln im Tierschutz mitverantwortlich für systembedingte Massenerkrankungen und den hohen und gefährlichen Verbrauch an Reserveantibiotika.
Es ist offensichtlich, dass die Geflügelindustrie die Risiken der industriellen Tierhaltung überhaupt nicht im Griff hat – und dennoch lässt Landwirtschaftsministerin Klöckner sie ohne wirksame Tierschutzregeln und ohne Auflagen für besonders wichtige Reserveantibiotika wie Colistin und Makrolide gewähren."
(Zitat: s.u. Artikel Germanwatch)

Es ist derzeit unbekannt ob sich bereits resistente Keime gegen Standard-Antibiotika gebildet haben und Germanwatch fordert, dies dringend zu überprüfen.
Germanwatch fordert ebenfalls die Preise für Antibiotika zu erhöhen und mehr Platz für die Tiere zu schaffen, damit die artgerechte Aufzucht billiger wird und mehr Anreize bietet als die Nutzung dauerhafte Nutzung von Antibiotika.

Bild/Foto
#Tiere #Massentierhaltung #Tierquälerei #Fleisch #Antibiotika #Gesundheit #Puten #Hühner #Schweine #Geflügel #Industrie #Landwirtschaftsministerium #Klöckner #Colistin #Makrolide

 
@gehrke_test
Also wenn das Foto die #Erdöl-#Industrie sieht werden sie folgendes sagen: We have done it!!!!

Jetzt kommen die Erbsen dran....

 

News | Tagesschau: Industrie und Menschenrechte - Deutsche Politik bremst UN-Standards aus


Die UN haben einen Plan geschnürt, damit Konzerne Rohstoffe nach menschenwürdigen Standards importieren. Den soll auch Deutschland umsetzen, doch über das Wie streitet die Politik.

Strom aus deutschen Steckdosen wird teilweise auch mit kolumbianischer Kohle erzeugt. "Blutkohle" sei das, sagt die kolumbianische Anwältin Rosa María Mateus am Telefon. Sie vertritt die Menschen in einem der größten Steinkohleabbaugebiete der Erde - dem Bergwerk El Cerrejón...

Meine Meinung: Oh nein! Wer hätte das unseren Politikern den zugetraut?! Genau jeder der sich auch nur ein wenig damit beschäftigt und nicht blind durchs Leben geht! Da kann um genau zu sein keiner sagen er hätte nichts gewusst, allenfalls dass er bewusst weg geschaut hat!

Tags: #de #news #deutschland #un #menschenrechte #industrie #kapitalismus #neoliberalismus #neokolonialismus #kapitalistische-globalisierung #gier #gier-frisst-hirn #staat #system #tagesschau #ravenbird #2019-05-24

 
Bild/Foto

Installations industrielles


qui datent d'un autre siècle (WWII),
tout près du lieu que j'ai photographié un peu, dimanche dernier.

#mywork, #photo, #photographie, #foto #amateur, #couleur, #industrie, #histoire, #montréal, #rue-louvain-ouest

 
Wie krankhaft weit entfernt vom Volk und der Realität müssen diese Instanzen sein, wenn sie ernsthaft von einem Recht auf Bestechung durch die Privatwirtschaft reden ...

https://www.abgeordnetenwatch.de/blog/2019-05-03/parteispenden-stopp-von-daimler-politik-im-panikmodus
#politik #korruption #industrie #eu #europa

 

News | Tagesschau: Industrie und Lobbyismus - Gekaufte Agarpolitik?


Wie nachhaltig, wie preiswert soll unsere Landwirtschaft sein? In Brüssel wird derzeit darüber verhandelt. Ein Blick auf die deutsche Agrarpolitik zeigt, dass der Verbraucher nicht die Nummer Eins ist.

Seit Jahren blockieren führende Agrarpolitiker jeglichen Fortschritt hin zu einer naturverträglicheren Landwirtschaft. Das haben Recherchen des SWR basierend auf Daten der Universität Bremen ergeben. Den Auswertungen zufolge stimmen Agrarpolitiker an entscheidender Stelle, zum Beispiel im Agrarausschuss, bis in kleine Details hinein zugunsten der Industrieinteressen. Bei genauerer Betrachtung sind engste Verflechtungen zwischen Großbetrieben der Agrarwirtschaft, Verbänden und Ernährungsindustrie zu finden...

Tags: #de #news #industrie #agrarindustrie #eu #europäische-union #lobbyismus #agrarpolitik #manipulation #system #kapitalismus #tagesschau #ravenbird #2019-04-28

 

Gedanken | Der Nachteil der Automation für die Industrie


Bisher wird aus Sicht der Industrie nur von den Vorteilen der Automatisierung geredet. Aber klar gibt es auch Nachteile. Welche Nachteile? Nun den das mit steigender Automatisierung ihre Möglichkeiten die Politik zu erpressen sinken. Sie sinken deshalb, da mit einer steigenden Automatisierung die Menge der Menschen die in der Industrie massiv sinken wird. Und das wiederum bedeutet das man die Politik immer weniger mit dem Argument von wegfallenden Arbeitsplätzen wird erpressen können. Man sieht klar das diese für die Industrie negative Entwicklung aus politischer Sicht an sich positiv ist, da die Politik dadurch die Möglichkeit erhalten wird sich ein wenig freier von der existierenden Vorherrschaft der Wirtschaft zu machen. Das sie sich jedoch das Primat zurückerobert, halte ich für weniger Wahrscheinlich, den dazu ist in unserem System Kapitalismus und Staat viel zu eng verflochten.

Tags: #de #gedanken #industrie #automation #nachteil #politik #arbeitsplätze #ravenbird #2019-04-27

 

Sonntags | DLF: Grundgesetz Artikel 20a - Schutz der natürlichen Lebensgrundlagen und der Tiere


Artikel 20a: „Der Staat schützt auch in Verantwortung für die künftigen Generationen die natürlichen Lebensgrundlagen und die Tiere im Rahmen der verfassungsmäßigen Ordnung durch die Gesetzgebung und nach Maßgabe von Gesetz und Recht durch die vollziehende Gewalt und die Rechtsprechung.“

Stefanie Lazarus hat Artikel 20a ausgewählt. Sie bemängelt, dass Klima- und Tierschutz zu häufig den Interessen von Industrie und Wirtschaft geopfert würden.

Audio: Web | MP3

Tags: #de #sonntags #grundgesetz #artikel-20 #natürliche-grundlagen #tiere #umwelt #nachhaltigkeit #umweltschutz #verantwortung #staat #system #kapitalismus #klima #klimaschutz #industrie #wirtschaft #dlf #ravenbird #2019-04-21

 
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto

Affichage nocturne par Extinction Rebellion et Attac


14 avril 2019, École Keller, Paris, France

Surprise pour les enfants de l’école Keller à Paris ce matin ! Pendant la nuit, nos rebelles d’Extinction Rébellion et des militant·e·s d’Attac ont décoré le mur de l’école avec #coquelicots, #abeilles, vers, fleurs… Un monde qui est en train de disparaître à cause des #pesticides qui polluent les eaux, mettent en danger la santé humaine, et portent des atteintes graves à la #biosphère, causant notamment l’effondrement des populations d’insectes et d’oiseaux. Notre modèle agricole doit changer pour préserver le monde vivant.
Photos : Pastissimo - XR France / CC BY SA 3.0

#RebelForLife #ExtinctionRebellion #xrfrance #xr #extinctionrebellion #lrdp #climat #pollution #politique #fr #entreprises #ourfutur #desobéissance #nonviolence #paris #biodiversité #ecologie #industrie #attac

 
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto
Bild/Foto

Affichage nocturne par Extinction Rebellion et Attac


14 avril 2019, École Keller, Paris, France

Surprise pour les enfants de l’école Keller à Paris ce matin ! Pendant la nuit, nos rebelles d’Extinction Rébellion et des militant·e·s d’Attac ont décoré le mur de l’école avec #coquelicots, #abeilles, vers, fleurs… Un monde qui est en train de disparaître à cause des #pesticides qui polluent les eaux, mettent en danger la santé humaine, et portent des atteintes graves à la #biosphère, causant notamment l’effondrement des populations d’insectes et d’oiseaux. Notre modèle agricole doit changer pour préserver le monde vivant.
Photos : Pastissimo - XR France / CC BY SA 3.0

#RebelForLife #ExtinctionRebellion #xrfrance #xr #extinctionrebellion #lrdp #climat #pollution #politique #fr #entreprises #ourfutur #desobéissance #nonviolence #paris #biodiversité #ecologie #industrie #attac

 

Action contre l'industrie du textile

12 avril 2019, H&M la Fayette, Paris, France

Des membres d’Extinction Rebellion ont mené une Action de sensibilisation et de dénonciation de l’industrie du textile, deuxième industrie la plus polluante du monde.





https://extinctionrebellion.fr/actions/2019/04/12/action-textile-h-et-m-la-fayette-paris.html

Texte lu par les rebelles :


Citoyennes, citoyens, bonjour !

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous sommes là, des dizaines de personnes avec des pancartes et un énorme tas de vêtements et de plastique, devant votre magasin, alors que vous vous voulez simplement faire votre shopping.

Nous sommes là pour qu’on prenne conscience, pour que vous, pour que nous, pour que tout le monde prenne conscience, de ce que coûte vraiment ce qu’on achète. On achète des tee-shirts à 8 euros comme si c’était normal ; des jeans à 20 euros comme si c’était leur vrai coût. Mais un tee-shirt ne coûte pas 8 euros, un jean ne coûte pas 20 euros : un tee-shirt ou jean coûte la destruction systématique des écosystèmes et des travailleurs.

Dès la production de la matière même des vêtements qu’on achète, des terres sont détruites et des travailleurs sont exploités. Les champs de coton s’étendent à perte de vue ; les pesticides répandus sur ces champs détruisent les sols, tuent toute forme de vie dans les cours d’eau, s’infiltrent dans les poumons de tous ceux qui récoltent le coton. Des milliers de tonnes d’eau, qui pourraient permettre à des familles entières de vivre, sont utilisées pour ce coton. Mais cette production de coton, déjà catastrophique, ce n’est rien comparé aux matières synthétiques utilisées par H et M, Primark, Zara et tant d’autres. Si vous regardez la composition de votre vêtement, et que vous voyez « polyester », « polyamide » ou « acrylique », ça veut dire que votre vêtement est composé de pétrole et de plastique. Tous ces vêtements en polyester ou en polyamide se décomposent en micro plastiques qui finissent dans les océans. 90% des plastiques dans les océans sont faits de ces micro plastiques qu’on utilise pour fabriquer les vêtements qu’on achète.

Mais après la production de la matière du vêtement vient la fabrication du vêtement. Les vêtements sont fabriqués avec des machines qui demandent une énorme quantité d’énergie. Les ouvriers qui confectionnent les vêtements sont pratiquement des esclaves : ils travaillent entre 10 et 20 heures par jour, ne gagnent pas plus de 50 euros par mois, sont exposés directement aux produits toxiques, évoluent dans des infrastructures dangereuses. En 2013, plus de 1000 personnes sont mortes dans l’effondrement d’une usine au Bangladesh. Les produits utilisés pour le délavage des jeans ou pour le tannage des cuirs sont toxiques, ils empoisonnent les ouvriers et tous les cours d’eau alentour.

Tout cela, la destruction des écosystèmes et la surexploitation des travailleurs, les grandes marques s’en fichent. Ou plutôt, elles font bien attention à ce qu’un tel système perdure : pour toutes ces grandes marques, ces destructions sont le moyen de produire à des coûts très peu élevés. Résultat, on achète, on achète, et on achète encore.

Il est temps de mettre fin à ce mensonge, à ce mensonge selon lequel il est viable d’acheter des quantités immenses de vêtements sans qu’aucune victime ne soit à déplorer. Cela est faux. L’industrie du textile accumule les victimes : victimes humaines par la surexploitation des travailleurs, victimes animales et végétales par la destruction des écosystèmes ; et en dernière instance, nous, consommateurs, sommes aussi victimes de cette industrie du textile. Nous sommes victimes de cette industrie, parce que la destruction des écosystèmes et la surexploitation des travailleurs nous concernent tous. Détruire les écosystèmes, c’est détruire notre planète, et détruire notre planète, c’est nous détruire nous. Surexploiter les travailleurs, ça permet à toutes ces grandes marques de vendre très peu cher leurs produits, ça leur permet d’entretenir ce système de surconsommation permanente dans lequel nous vivons.

Il est temps d’arrêter d’être des victimes. Il est temps de dire stop à l’industrie du textile. Il est temps de se libérer de ce système de surconsommation qui nous rend débiles, qui nous fait croire que nous devons absolument acheter tout et n’importe quoi tout le temps, qui nous cache la vérité. C’est une question de vie ou de mort.

Nous appelons au boycott général de toutes les marques destructrices qui n’ont pas d’autres buts que leurs profits personnels : H & M, Zara, Primark, Kiabi, Promod. Ne rentrez plus dans ces magasins. N’achetez plus leurs produits.

Nous appelons également à la multiplication des actions contre cette industrie et ce système destructeurs : organisez-vous, rejoignez des mouvements de lutte déjà existants, bref, battez-vous pour votre vie et la vie qui nous entoure.

#RebelForLife #ExtinctionRebellion #xrfrance #xr #extinctionrebellion #lrdp #climat #pollution #politique #fr #entreprises #ourfutur #desobéissance #nonviolence #paris #biodiversité #ecologie #industrie

 

Action contre l'industrie du textile

12 avril 2019, H&M la Fayette, Paris, France

Des membres d’Extinction Rebellion ont mené une Action de sensibilisation et de dénonciation de l’industrie du textile, deuxième industrie la plus polluante du monde.





https://extinctionrebellion.fr/actions/2019/04/12/action-textile-h-et-m-la-fayette-paris.html

Texte lu par les rebelles :


Citoyennes, citoyens, bonjour !

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous sommes là, des dizaines de personnes avec des pancartes et un énorme tas de vêtements et de plastique, devant votre magasin, alors que vous vous voulez simplement faire votre shopping.

Nous sommes là pour qu’on prenne conscience, pour que vous, pour que nous, pour que tout le monde prenne conscience, de ce que coûte vraiment ce qu’on achète. On achète des tee-shirts à 8 euros comme si c’était normal ; des jeans à 20 euros comme si c’était leur vrai coût. Mais un tee-shirt ne coûte pas 8 euros, un jean ne coûte pas 20 euros : un tee-shirt ou jean coûte la destruction systématique des écosystèmes et des travailleurs.

Dès la production de la matière même des vêtements qu’on achète, des terres sont détruites et des travailleurs sont exploités. Les champs de coton s’étendent à perte de vue ; les pesticides répandus sur ces champs détruisent les sols, tuent toute forme de vie dans les cours d’eau, s’infiltrent dans les poumons de tous ceux qui récoltent le coton. Des milliers de tonnes d’eau, qui pourraient permettre à des familles entières de vivre, sont utilisées pour ce coton. Mais cette production de coton, déjà catastrophique, ce n’est rien comparé aux matières synthétiques utilisées par H et M, Primark, Zara et tant d’autres. Si vous regardez la composition de votre vêtement, et que vous voyez « polyester », « polyamide » ou « acrylique », ça veut dire que votre vêtement est composé de pétrole et de plastique. Tous ces vêtements en polyester ou en polyamide se décomposent en micro plastiques qui finissent dans les océans. 90% des plastiques dans les océans sont faits de ces micro plastiques qu’on utilise pour fabriquer les vêtements qu’on achète.

Mais après la production de la matière du vêtement vient la fabrication du vêtement. Les vêtements sont fabriqués avec des machines qui demandent une énorme quantité d’énergie. Les ouvriers qui confectionnent les vêtements sont pratiquement des esclaves : ils travaillent entre 10 et 20 heures par jour, ne gagnent pas plus de 50 euros par mois, sont exposés directement aux produits toxiques, évoluent dans des infrastructures dangereuses. En 2013, plus de 1000 personnes sont mortes dans l’effondrement d’une usine au Bangladesh. Les produits utilisés pour le délavage des jeans ou pour le tannage des cuirs sont toxiques, ils empoisonnent les ouvriers et tous les cours d’eau alentour.

Tout cela, la destruction des écosystèmes et la surexploitation des travailleurs, les grandes marques s’en fichent. Ou plutôt, elles font bien attention à ce qu’un tel système perdure : pour toutes ces grandes marques, ces destructions sont le moyen de produire à des coûts très peu élevés. Résultat, on achète, on achète, et on achète encore.

Il est temps de mettre fin à ce mensonge, à ce mensonge selon lequel il est viable d’acheter des quantités immenses de vêtements sans qu’aucune victime ne soit à déplorer. Cela est faux. L’industrie du textile accumule les victimes : victimes humaines par la surexploitation des travailleurs, victimes animales et végétales par la destruction des écosystèmes ; et en dernière instance, nous, consommateurs, sommes aussi victimes de cette industrie du textile. Nous sommes victimes de cette industrie, parce que la destruction des écosystèmes et la surexploitation des travailleurs nous concernent tous. Détruire les écosystèmes, c’est détruire notre planète, et détruire notre planète, c’est nous détruire nous. Surexploiter les travailleurs, ça permet à toutes ces grandes marques de vendre très peu cher leurs produits, ça leur permet d’entretenir ce système de surconsommation permanente dans lequel nous vivons.

Il est temps d’arrêter d’être des victimes. Il est temps de dire stop à l’industrie du textile. Il est temps de se libérer de ce système de surconsommation qui nous rend débiles, qui nous fait croire que nous devons absolument acheter tout et n’importe quoi tout le temps, qui nous cache la vérité. C’est une question de vie ou de mort.

Nous appelons au boycott général de toutes les marques destructrices qui n’ont pas d’autres buts que leurs profits personnels : H & M, Zara, Primark, Kiabi, Promod. Ne rentrez plus dans ces magasins. N’achetez plus leurs produits.

Nous appelons également à la multiplication des actions contre cette industrie et ce système destructeurs : organisez-vous, rejoignez des mouvements de lutte déjà existants, bref, battez-vous pour votre vie et la vie qui nous entoure.

#RebelForLife #ExtinctionRebellion #xrfrance #xr #extinctionrebellion #lrdp #climat #pollution #politique #fr #entreprises #ourfutur #desobéissance #nonviolence #paris #biodiversité #ecologie #industrie

 
Bild/Foto
Förderturm / Winding tower

Zeche Zollverein


in Essen, März 2006



Kettenantrieb / Chain drive



Kettenantrieb / Chain drive



Schalter / Switches schaltrelais



Korrosion / Corrosion



Bohrkopf / Drill bit

#Förderturm #Industrie #Zechen #Architektur #Industrieanlagen #Essen #Ruhrgebiet #ZecheZollverein #foto #photo #fotografie #photography
#architecture #industry #industrialfacilities #coalmines

 
Bild/Foto

Kehrräder am Fördergerüst / Winding wheel on the winding tower


an der ehemaligen Schachtanlage Zeche Friedrich-Heinrich Schacht 3 in Kamp-Lintfort, März 2012



Fördergerüst und Förderturm / Winding towers an der ehemaligen Zeche Friedrich-Heinrich in Kamp-Lintfort

#Förderturm #Industrie #Zechen #Architektur #Fördertürme #KreisWesel #Niederrhein #KampLintfort #foto #photo #fotografie #photography
#architecture #buildings #towers #windingtowers #industry #coalmines

 
Bild/Foto

Schaltkasten mit heraushängenden Drähten an einem Kranmotor / Switch box with hanging out wires from a crane motor


im Landschaftspark Nord in Meiderich (Duisburg), März 2013



Sonne hinter Kranbrücke / Sun behind overhead crane



Rostige Stahloberfläche / Rusty steel surface

#Industrie #Meiderich #Architektur #Industrieanlagen #Ruhrgebiet #LandschaftsparkNord #Duisburg #foto #photo #fotografie #photography
#architecture #industry #industrialfacilities

 

#Agrarpolitik im Dienst der #Industrie – Hintergrund

Statt den Verbraucher- und #Umweltschutz zu gewährleisten, arbeiten #Politiker und #Lobbyisten Hand in Hand gegen die #Agrarwende. Leidtragende sind nicht nur die #Bürger, sondern auch die gesamte #Natur, deren Schutz ebenso der #Politik obliegt...
#menschen #leben #landwirtschaft
Agrarpolitik im Dienst der Industrie